[AJ] Jussiê : “Je savais que je n’allais pas prolonger et à ce moment là il y a une déception”

     

    Jussiê est revenu sur une année particulière pour lui, l’année 2009. Une année qui le fera passer par plusieurs émotions. Mais aussi sur des personnalités qui l’ont marqué. “L’année 2009. Bordeaux, c’était un mariage de ce que j’y ai vécu : des hauts, des bas, du bien, du moins bien… Il y a donc cette année 2009 qui m’a marqué, l’année du titre. Le duo Blanc et Gasset aussi, même si je n’étais pas titulaire c’était des entraineurs qui m’ont fait progresser dans ma carrière. Après, au niveau des joueurs, Yoann Gourcuff, Wendel, Cavenaghi… Chacun dans son style. En France, celui qui m’a marqué, c’est un joueur qui joue encore, et qui me donne encore envie de continuer : c’est Hilton. Par son professionnalisme, son envie… Il joue encore, bien en plus, il est très en forme. Ça me donne envie d’encore continuer. Il m’a beaucoup marqué”.

     

    Il n’y a cela dit pas que de bons souvenirs puisqu’il ne fut pas prolongé à la fin de la saison dernière. Il revint sur ce moment. “Le premier mois après la fin de mon contrat, à ce moment je savais que je n’allais pas prolonger. Il y a une déception. Du fait que je sois resté longtemps dans ce club, on s’attache. Après, je n’en veux pas aux Girondins, au Président ou à qui que ce soit, c’est tout à fait normal. Et aujourd’hui tout va bien. Je continue de supporter les Girondins et avoir un grand amour pour ce club […] Je ne vais pas au stade, c’est difficile, et je n’aime pas. Quand j’étais joueur c’était le côté professionnel qui était plus fort donc j’étais obligé d’y aller, mais j’avais envie aussi de soutenir les gars. Aujourd’hui j’ai du mal à aller au stade, à regarder la télé, mais par contre je suis toujours, sur internet par exemple”.

     

    GoldFM

    Retranscription Girondins4Ever