• Non classé

Leenhardt : « On pensait qu’Adam avait une longueur d’avance, mais leurs chemins ont divergé »

 

Alors que l’on aurait pu penser que l’éclosion et la confirmation d’Adam Ounas aurait été plus rapide que celle de Valentin Vada, c’est finalement ce dernier qui a su tirer son épingle du jeu, comme l’a souligné Lawrence Leenhardt. La journaliste fait la comparaison entre ces deux parcours.

 

« Valentin Vada a aussi bien géré ses six premiers mois. On se souvient que ça a été très tendu cet été. Lui, il est, par son histoire, très impatient. Il a été un peu perturbé par ça, le changement d’entraineur, il n’avait pas de garanties. Lui, ce qu’il voulait, c’était jouer. Il aurait pu bien plus mal réagir parce qu’il y avait quand même des clubs intéressés. Il partait dans l’incertitude. C’est passé tout seul et quand on voit d’autres évènements que l’on voit aujourd’hui, on se rend compte qu’à 20 ans, on peut aussi agir de façon censée. Il s’y est mis tout de suite dedans. Au début, il jouait peu, on aurait pu imaginer qu’il prenne une mauvaise attitude. Finalement, il a bossé, et c’est sur le terrain qu’il a gagné sa place […] La différence entre lui et Adam, elle est dans la gestion des émotions, dans la gestion de la carrière, de cette impatience. Au départ, ils partent sur la même ligne, ils veulent tous les deux jouer, ils ont été les révélations de la saison dernière. C’est vrai qu’on pensait qu’Adam avait une longueur d’avance… Mais le foot ce n’est pas que le terrain, il y a aussi la gestion de cette jeune carrière, les entrainements, l’attitude. Et c’est vrai que là leurs chemins ont divergé ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Vous aimerez peut être aussi...