• Non classé

Triaud : « J’ai joué comme trois-quarts centre, j’étais plus du style bourrin qu’artiste »

 

Avant de s’investir dans le football, Jean-Louis Triaud était rugbymen, un « Stadiste ». Mais il explique qu’il ne l’a pas non plus pratiqué à un haut niveau, et encore moins longtemps. « J’ai joué comme trois-quarts centre, vu ma pointe de vitesse, j’étais plus du style bourrin qu’artiste. Ni Boniface ni Chadebech. J’aurais plutôt ressemblé à Bastareaud… mais je n’avais pas les mêmes moyens physiques. Je n’ai pas connu d’autre club que le Sbuc à l’âge de 9 ans quand l’école de rugby est constituée et j’y ai vécu toute ma carrière. La finale de Côte d’Argent opposait neuf fois sur dix les deux clubs, depuis les toutes petites catégories. On s’est suivis d’année en année, toujours dans la rivalité. A 23 ans, je me suis marié, je suis parti habiter dans le Médoc et j’ai un peu joué à Pauillac, mais ce n’était plus la même chose pour moi et j’ai vite arrêté ».

 

Sud Ouest