• Non classé

Deveseleer fait le bilan des affluences du stade à mi-saison

 

Alain Deveseleer, qui se montrait optimiste en ce début de saison vis-à-vis du Matmut Atlantique, a fait le bilan à mi-saison des affluences et de ce qui a fait qu’elles ne sont pas à la hauteur des attentes.

 

« C’est en partie à cause des résultats mais j’ai vu que Nice dimanche soir à 21 heures avait 16000 personnes alors qu’ils sont leaders, qu’ils marquent trois buts par match. Il n’y a pas que les résultats… Là, c’est la période des fêtes, une période économique difficile. On voit que si ça ne touche pas note pays ça touche quand même l’Europe malheureusement ; la psychose, la crainte des attentats est encore présente. Les salles de spectacles ne sont pas remplies non plus… Il y a de vraies difficultés, c’est évident. Si nous avions de meilleurs résultats, évidemment que ce serait bien mieux. N’allons pas chercher ailleurs les raisons parce qu’on n’est pas capables d’agir sur le climat social ou le climat sécuritaire. En revanche on doit être capables d’agir sur le climat sportif, sur la réussite sportive et sur le comportement parce que les résultats c’est une chose, mais le comportement s’en est une autre. Un bon comportement génèrera des résultats, mais s’il y a le bon comportement tout le temps, je suis sûr que les supporters, notamment ceux qui nous soutiennent le plus à savoir les Ultras et le Virage Sud, seront derrière nous en permanence ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever