• Non classé

Gourvennec : « Ça ne serait quand même pas très logique qu’on se retrouve dans la deuxième partie »

 

Jocelyn Gourvennec s’est exprimé sur le classement de son équipe après les dernières mauvaises performances. « L’écart reste identique. Il n’y a que les équipes du haut qui continuent à avancer. Le haut du tableau, ce n’est pas que les trois premières. Il faut qu’on reste au contact. La situation, elle s’est modifiée au classement en trois journées parce qu’on a perdu trois fois. C’est beaucoup et peu à la fois. Les positions sont encore très serrées. Je ne reviendrai pas sur l’histoire des pénaltys. Mais ce sont des petits détails où il faut qu’on soit nettement meilleur. Quand les adversaires, que ça soit nos adversaires sur nos matches, quand ils ont des pénaltys, ils vont au fond. Ça, ça nous a manqués aussi. Il faut qu’on soit un peu plus efficace quand ça se présente. J’ai encore en mémoire le match à Rennes, le match à Montpellier… On a les occasions pour prendre l’avantage et doit prendre l’avantage. On s’aperçoit aussi qu’on a fait à Montpellier, comme contre Nice en Coupe de la Ligue, une très bonne entame. Dans un cas, on a concrétisé contre Nice et ça s’est enchaîné parce que ça a boosté tout le monde et dans l’autre cas contre Montpellier, on ne marque pas, on prend au contraire un but sur la première situation et ça vient gripper un peu l’équipe, ça se dégrade derrière. Il faut trouver le juste milieu pour être capable d’exister plus quand les évènements sont un peu contraires, quand ça ne se passe pas comme on le souhaiterait. On a été capable de le faire à Rennes, à Bastia. On a un peu perdu ça là, il faut qu’on le retrouve ».

 

Après trois défaites de rang, le classement pourrait être plus mauvais. La dixième place serait-elle un moindre mal pour les Girondins ? « Non, pourquoi vous dites ça ? Pourquoi c’est un moindre mal ? Ce n’est pas conforme mais ça ne serait quand même pas très logique par rapport à toute notre première partie de saison. On n’avait perdu que trois fois jusqu’à récemment. Ça ne serait quand même pas très logique qu’on se retrouve dans la deuxième partie. On est en deçà. Aujourd’hui, on a 24 points. Il reste un match pour aller chercher 25 ou 27 points. On n’est un peu en deçà en termes comptable mais en termes de positionnement, c’est encore serré ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever