• Non classé

Gourvennec : « On dominait tellement qu’on a manqué de vigilance, tout simplement »

 

Défait lourdement à Montpellier lors de la précédente journée de Ligue 1, Jocelyn Gourvennec a analysé cette défaite. « C’était un match différent. Ce qui a de commun avec la défaite face à Monaco, c’est qu’on s’est mis à la faute. On s’est mis à la faute en étant un peu passif défensivement, comme contre Monaco. Ce n’était pas à l’entame mais au bout d’un quart d’heure. On s’est mis à la faute en étant réduit à 10 encore plus tôt que contre Monaco. Dans les deux cas, il y a des manques. Après le match de Montpellier est très paradoxal parce que les stats techniques sont très bonnes sur ce match-là en jouant à 10. On a fait une super entame, on doit presque mener 2 à 0 et 20 minutes après, c’est nous qui sommes menés 2 à 0. Il n’y a rien qui a tourné favorablement. Au contraire, à chaque fois ça a été vraiment dans l’autre sens. On a quand même poussé en seconde mi-temps, on a joué même à 10 et on a été puni à la fin. Le score, il est réel, c’est 4, mais c’est très, très sévère par rapport à notre production. Mais en même temps, il nous a manqué des petites choses qui coûtent cher ».

 

L’équipe semblait pourtant bien en place et semblait dominer son sujet avant de se faire punir par deux fois. « Je crois qu’on s’est laissé… On a tellement dominé, on est presque allé facilement dans les 30 mètres de Montpellier, on a deux très grosses occasions et on dominait tellement que je crois qu’on a manqué de vigilance tout simplement. Sauf qu’on est à côté de la réalité du haut niveau. On n’a pas le ballon, qu’est ce qu’on fait pour le récupérer ? On se met ensemble pour le récupérer et là on l’utilise. Ça, on l’a plutôt bien fait. Il a manqué l’efficacité. On doit grandir sur l’aspect compétition au haut niveau. Je le répète, on travaille là-dessus, on rabâche, je rabâche, c’est mon rôle et je vais continuer ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever