• Non classé

Gourvennec : « J’ai demandé aux joueurs de laisser de côté ce match où rien n’a souri »

 

Jocelyn Gourvennec a réagi auprès de la chaine TV du club à la fin de la rencontre en l’analysant longuement.

 

« Les faits de match ont été à sens contraire tout le temps, du début jusqu’à la fin. On a fait une très bonne entame jusqu’à l’ouverture du score, on a fait les décalages de manière assez facile. C’était assez incroyable de réussir à aller jusqu’au but de Pionnier mais je pense qu’on s’est laissé endormir par cette domination. On n’a pas concrétisé nos deux situations, et on prend un but sur un ballon qui traine, un deuxième qui traine… On n’a pas réussi à basculer d’une situation où on a beaucoup le ballon, à des situations où quand on défend il faut être plus agressif. Ça avait déjà été le cas contre Monaco et on l’a payé encore cher ce soir. Ça fait un moment que je pointe du doigt l’immaturité du groupe, on l’a encore montré ce soir. Sur l’entame de Monaco, le carton rouge d’Adam… Ce soir c’est sur les absences sur les ballons qui trainent. On est, je trouve, immatures. Immatures par Jérémy qui prend un carton rouge totalement inexplicable. Après, c’est difficile… Même à dix en seconde mi—temps, je trouve que ça a été cohérent. Montpellier a continué à nous attendre et puis ils ont réussi à contrer sur la fatigue à la fin […] C’est très énervant de ne pas concrétiser nos occasions, ce n’est pas la première fois à l’extérieur qu’on a les occasions, on ne les met pas et on se fait punir ensuite. Il faut qu’on grandisse et c’est dur à avaler de prendre un second 4-0 de suite. C’est une troisième défaite de suite, on reçoit Nice. J’ai demandé aux joueurs de laisser de côté ce match où rien n’a souri. De le laisser derrière nous, de bien récupérer, pour faire un gros match mercredi. Il faut qu’on se remobilise. On l’a fait mercredi chez nous, il faut le refaire ».

 

Retranscription Girondins4Ever