• Non classé

Trésor : « Sur les deux premiers buts, on est en train de marcher, personne n’est au marquage… »

 

Marius Trésor est intervenu après la défaite de Bordeaux à Montpellier. « Avec les deux buts encaissés, plus l’expulsion de Jérémy Ménez, l’affaire devenait très, très compliquée. Après, on n’a pratiquement pas joué. On a eu la possession de balle mais sans être vraiment dangereux. On s’aperçoit encore que sur les deux buts qu’on prend, le marquage est vraiment élastique. Lors du match de Nice, on avait déjà vu qu’on avait des problèmes défensifs. On pensait que la victoire en Coupe de la ligue allait rebooster l’équipe bordelaise. Là encore, on est tombé dans nos travers et c’est tout à fait normalement que Montpellier nous a étrillés 4-0 […] Si on avait ouvert le score… A chaque fois que Montpellier avait le score contre nous, on n’avait jamais gagné. En ouvrant le score, on aurait peut-être vu un autre type de match parce qu’on n’aurait pas eu à courir après… Ce qui est vraiment criant, c’est que sur les deux premiers buts, on est en train de marcher, personne n’est au marquage… […] A certains moments, les garçons n’ont pas fait les efforts qu’il fallait. Dans un match, faire un pas, ça te permet de te replacer, et non pas réagir… Après la claque contre Monaco, tous les garçons qui ont réagi ont dit ‘nous n’étions pas dans l’action mais dans la réaction’. Et ça continue. On y est toujours. Et quand tu as un petit dixième de retard, ça coute cher, c’est ce qu’il s’est passé ce soir ».

GirondisnTV

Retranscription Girondins4Ever