• Non classé

Gourvennec : « Si ça doit être ce système-là sur la durée, ça le sera »

 

Contre Nice en Coupe de la Ligue, Jocelyn Gourvennec est revenu à un système avec trois milieux, Jaroslav Plasil, Jérémy Toulalan et Valentin Vada. A priori, les joueurs se sentent mieux dans cette disposition tactique : « Ils étaient sans doute à l’aise, ils ont joué proches les uns des autres. Que vous jouiez en 4-4-2, en 4-2-3-1, en 5-3-2, si vous êtes moins proches des uns des autres, c’est toujours plus difficile. Là, je trouve qu’ils ont bien animé le système. Ils l’ont bien articulé. On a su bien gérer les couloirs de Nice et puis aussi l’intérieur avec des milieux qui redoublent les passes. Ils avaient aussi Pléa et Balotelli devant, ce n’est quand même pas des débutants et on a vu qu’ils pouvaient faire très mal. Le système après, moi je ne suis pas dogmatique. Un coach, un staff, on est là pour aider les joueurs à se sentir bien. Après, on a des idées, des principes qu’on met en place mais s’il faut les aménager, on les aménage. Il faut toujours que les joueurs se sentent du mieux possible. Il y a plusieurs animations depuis le début de la saison. Il y a eu de très bonnes choses, des choses qui étaient moins convaincantes. L’essentiel, c’est que les joueurs se sentent bien et qu’on puisse trouver de la complémentarité. Si ça doit être ce système là sur la durée, ça le sera. Après, c’est aux joueurs de montrer de la régularité ».

 

Le système, c’est une chose, l’animation une autre. Et l’entraîneur bordelais a apprécié le comportement de ceux qui ont joué contre Nice : « Effectivement, ils ont tous répondu présents, pour certains qui avaient très peu joué depuis le début. Ça c’est bien, qu’ils répondent présents. Maintenant, il faut enchaîner. On ne peut pas se contenter d’un bon match de temps en temps. Le foot de haut niveau, c’est la régularité ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever