• Non classé

Huard : « Bleu de chauffe : unité, bloc, pression, récupération de balle, explosivité »

Gaëtan Huard

 

Pour Gaëtan Huard, aucune hésitation, les joueurs des Girondins de Bordeaux doutent aujourd’hui. Même si entretemps, Bordeaux a gagné face à Nice. « On doute déjà parce qu’on ne rentre pas dans nos matches. Et quand on ne rentre pas dans nos matches c’est que le problème est dans la tête. Il faut rentrer à bras le corps dans les matches, pied au plancher. Ce n’est pas de la désorganisation que l’on demande, c’est être très soudé, resserrer, et que le bloc presse haut en empêchant l’équipe adverse d’évoluer. On l’a déjà, n’importe quel grand joueur en défense, quand il est sous pression, il la mettra dans la tribune. Il faut presser pour récupérer les ballons. Là on recule… Et j’ai regardé les images, tous les buts qu’on a pris contre Monaco, on défend en courant vers notre but… Et on tourne le dos en jeu en plus… Bref, on défend en courant vers notre but et il n’y a rien de pire. Tu es pris en profondeur, dans la vitesse, dans la supériorité numérique… Et cela veut dire que dès le départ, le pressing n’est pas fait par les premiers défenseurs et donc les attaquants ».

 

Mais pour le consultant, hors de question de défendre en premier lieu pour retrouver de la confiance. « On ne bâtit pas une équipe en ne parlant que de derrière. Tu bâtis une équipe avec des lignes resserrées, qui pressent uniformément, et tu laisses peu d’espaces. Tu laisses de la profondeur dans ton dos, mais tu es à domicile, tu peux prendre ce risque. Après, c’est au gardien de jouer libéro. D’autant plus que si tu récupères le ballon haut, tu es dans les quarante derniers mètres, et en deux passes tu es dans la surface de récupération adverse, donc tu les mets en danger ».

 

Le constat est dur, mais lucide. « Aujourd’hui, on n’est pratiquement pas supérieurs à toutes les équipes de la Ligue 1. Il faut être franc. On a potentiellement et individuellement les qualités, mais on ne le montre pas. Du moment où on ne le montre pas sur le terrain on peut être inquiet, oui ». Une solution donc ou plutôt un leitmotiv : « Aujourd’hui c’est bleu de chauffe : unité, bloc, pression, récupération de balle, explosivité ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever