• Non classé

Gourvennec : « Ces réactions d’humeur, ça ne fait pas partie du bagage de joueur de haut niveau »

Jocelyn Gourvennec CFC

 

Alors que les Girondins ont reçu une claque à domicile contre Monaco, Jocelyn Gourvennec s’est dit déçu par le comportement de son équipe, dans sa capacité à ne pas réussir à gérer leur frustration. « Ca fait aussi partie de l’analyse du match. On peut être dominés par l’adversaire, ça peut arriver. Comme à Paris en première mi-temps. Mais on était restés unis, on avait fait une seconde période cohérente, c’était resté à 2-0. Quand ça tourne mal, les états d’âmes des uns et des autres s’expriment par une exclusion, un pénalty incroyable… Ce ne sont pas, évidemment, des choses que l’on doit répéter. On avait déjà eu ça à Toulouse, parce que ce sont des gestes de frustration, des réactions de frustration. Mais quand on fait du haut niveau, si on réclame du temps et de jeu et si on veut jouer dans un club comme Bordeaux, on doit être capable de rester digne dans la défaite. C’est accepter la supériorité de l’adversaire, se battre, mais se battre à onze jusqu’au bout. On a joué plus de 20 minutes en étant menés 4-0, et on est resté à 4-0. Les gars qui sont restés sur le terrain ont continué à faire les efforts, ça a bataillé, ça a été très dur. C’était presque humiliant d’être baladé comme ça, mais il faut rester digne dans la défaite. Tous ces gestes-là, ces réactions d’humeur, même si on peut les comprendre, ça ne fait pas partie du bagage de joueur de haut niveau ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever