• Non classé

Triaud : « La Ligue de football ne me passionne pas »

capture-decran-2016-12-11-a-23-18-05

 

L’élection de la nouvelle présidence a été un feuilleton qui a pris fin il y a quelques semaines. Jean-Louis Triaud avait évoqué cette élection de mascarade. Il revient sur ses propos. « Mes propos ont été mal traduits. Ce n’est pas l’élection de Boy de la Tour qui a été une mascarade. C’est tout ce qui s’est passé avant l’élection pour désigner les représentants de Ligue 1 ou quand c’est l’administration. Toutes les tractations qui ont eu lieu entre le syndicat de Première Ligue et le syndicat UCPF. Enfin tout un tas de trucs auxquels je n’ai pas eu envie de participer. J’ai mis les pouces et je me suis arrêté tout de suite. Je trouve que dans la vie quand on a une parole, il faut s’y tenir. Les gens qui sont des girouettes, qui changent au gré de leurs intérêts ou des circonstances, je n’ai plus envie de partager avec eux ».

 

Raymond Domenech a été nommé avant de le voir se retirer. Pour le président girondin, tout n’est pas fait dans les règles. « Magouille. Une majorité de clubs avaient porté son choix sur un autre candidat donc ils l’ont fait savoir à Raymond Domenech. Ce n’était même pas je crois contre sa personne. C’était simplement parce qu’ils voulaient supporter leur candidat […] Moi, la Ligue de football ne me passionne pas, ne m’intéresse pas. On subit. On décide tellement peu là-dedans ». Finalement la LFP a vu arriver à la présidence une femme Nathalie Boy de la Tour. « Étant donné que je fréquente très peu la Ligue. Je sais qui elle est, j’ai vu des photos mais je ne crois pas l’avoir déjà croisée mais je sais qui elle est […] C’est sympa une femme présidente. Ça change et c’est original. Et on m’a dit qu’elle était compétente donc tant mieux ».

 

beIn Sports 

Retranscription Girondins4ever