• Non classé

Gourvennec : « Notre immaturité sur deux faits de jeu est l’expression de manques »

Jocelyn Gourvennec

 

En conférence de presse d’après défaite, Jocelyn Gourvennec a pointé le manque de maturité de son équipe, pourtant beaucoup plus expérimentée que ces dernières années.

 

« On a trop d’immaturité pour pouvoir exister dans ce genre de match. Je n’ai pas vu de renoncement, j’ai des joueurs qui avaient fait les efforts jusqu’au bout, mais on a été complètement dominés et dépassés par Monaco qui est très fort aujourd’hui, qui a mis des tartines à beaucoup d’équipes depuis le début de saison. C’est tombé sur nous aujourd’hui, il y en aura d’autres après. Ils jouent un football parfait, fait d’une organisation rigoureuse, de mouvements, de jeu à 2-3… Ça en fait une équipe redoutable et efficace. On voulait les faire douter, en faisant ces cinq premières minutes du match on se l’est plié. Notre immaturité sur deux faits de jeu est l’expression de manques dans la compétition. Aujourd’hui ça s’est exprimé comme ça, avant ça s’était exprimé sur une mi-temps ratée, une réaction… J’ai vu un Bordeaux qui a fait encore beaucoup d’efforts, mais contre le Monaco d’aujourd’hui il faut faire un sans-faute pour espérer rivaliser. On ne l’a pas fait, loin de là, on a beaucoup de manques […] Perdre deux fois de suite chez soi, c’est dur. Ce n’est pas le fait de perdre contre Monaco, c’est la manière dont ça se passe et qu’on ne soit pas à la hauteur de l’évènement. C’est ça qui est difficile à digérer. Il faut qu’on progresse là-dessus. Avec un peu plus de maturité, de répondant mental, il faut qu’on ait ça pour mieux exister dans ce championnat […] C’est récurrent, on a trop d’irrégularité d’un match à l’autre, même pendant le match. S’il y a des joueurs qui ne sont pas dedans et à leur niveau, je prends mes responsabilités aussi et je continuerai à le faire, évidemment ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever