• Non classé

Laharie : « C’est déjà arrivé pour le match de Noël d’en prendre 5 »

 

Les Girondins rencontrent Monaco samedi. Frédéric Laharie s’est exprimé sur l’équipe monégasque. « Je pense que c’est surtout la décision des dirigeants, de se dire que cette année on donne la priorité au sportif. Alors que l’année dernière, c’était priorité à la spéculation, à faire partir des joueurs, à spéculer sur les joueurs. Là je pense qu’il y a eu une vraie volonté de faire une équipe de football et après de faire des affaires. Falcao est revenu de blessure, Germain n’a pas été prêté et il est revenu. Il y a des jeunes joueurs qui sont en train d’éclore. Ce sont quand même des joueurs qui ont été payés cher donc il y a des moyens financiers. Mais je pense qu’il y a surtout cette année la volonté d’avoir une équipe qui joue et il y a un entraîneur qui sait faire jouer. Il a été décrié mais on se rend compte qu’il sait tirer le maximum de son équipe. Il y a deux ans, ils ont été en quart de finale de la Ligue des Champions, ce qui est quand même pas mal. Cette année, ils sont premiers du groupe. Ils sont dans les premiers du championnat, meilleure attaque d’Europe… Il montre qu’il sait aussi faire jouer son équipe et qu’il sait tirer le meilleur de ses joueurs. C’est un bon entraîneur ».

 

Monaco est un peu un ogre cette saison. En tout cas ils ont la meilleure attaque actuelle d’Europe. Laharie évoque ce à quoi les Bordelais peuvent prétendre sur cette rencontre. « C’est parce que Monaco va jouer. C’est surtout ça parce que Bordeaux a des difficultés – ce n’est pas la première fois qu’on le dit – à faire le jeu, à jouer sur un demi-terrain et se faire contrer. À chaque fois c’est le même scénario, Bordeaux ne marque pas, se fait contrer. Là Monaco va jouer. La physionomie sera inversée, Bordeaux va plutôt défendre et jouer en contre. À mon avis, ça arrangera Bordeaux avec des joueurs comme Ménez, comme Rolan, comme Ounas… Je pense que la configuration du match peut aider Bordeaux à se libérer parce que Bordeaux n’aura pas le jeu à sa charge. Mais il y aura une équipe en face qui sera beaucoup plus forte que d’autres. Il y aura plus de talent, donc ça sera beaucoup plus dur […] C’est une question d’équilibre et de confiance. Une victoire contre Monaco, même si elle est laborieuse, va donner de la confiance. Les joueurs vont se lâcher, donc ils vont se projeter plus. C’est un enchaînement mais la confiance est très dure à attraper. Là ce sont des matches où les joueurs peuvent se lâcher. Monaco met 5 buts à tout le monde. C’est déjà arrivé pour le match de Noël d’en prendre 5 (Bordeaux-Lyon). On ne va pas dire qu’il faut partir à l’abordage mais au moins de jouer les coups ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever