• Non classé

Trésor : « Il faudrait qu’il y ait un leader mais quand tu ne l’as pas, il faut collectivement être au point »

menez-4

 

Pour le consultant GoldFM Marius Trésor, le problème de notre équipe est avant tout dans la tête. « Il y a un dérèglement qui se passe et je pense que c’est surtout là-haut. Il y a de la vie dans les entrainements, j’aimerais que ce soit pareil en match. J’ai l’impression que dans la tête des joueurs… J’espère me tromper, mais je ne comprends pas qu’on n’arrive pas à attaquer tous les matches, à la maison comme à l’extérieur, à jouer pleinement. Tu as toujours l’impression qu’il y a le frein à main, qu’on a peur de faire les choses. Mais pourquoi ? Il y a aussi ce côté technique qui est assez décevant, trop de déchet dans notre jeu. Il faut montrer cette envie de tout casser et on a l’impression qu’on ronronne notre football tranquillement ».

 

Et comme Bordeaux n’a pas de tête de gondole capable de débloquer les matches, il faut s’en remettre à un collectif bien huilé. « Il faut qu’on soit plus costaud, mais collectivement. Quand tu as une tête d’affiche, qui est capable de faire pencher un match… Il faudrait qu’il y ait un leader, qui arrive à attirer l’équipe vers le haut. Quand tu ne l’as pas, il faut que collectivement tu sois au point. Il faut un peu des deux, du collectif, et des individualités, pour que l’équipe soit beaucoup plus attrayante, sympa à voir jouer… J’entends les gens qui disent que c’est un régal de regarder jouer Nice. Mais quand tu regardes l’effectif de Nice, à part Balotelli et qui ne fait pas tous les matches… Il n’y a pas de grands noms, mais il y a ce collectif, cette envie d’aller chercher ensemble un résultat ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever