• Non classé

Ménez : « Maintenant, il va falloir agir au lieu de réagir »

menez-malcom-ounas

 

Jérémy Ménez est revenu sur la rencontre perdue à domicile face au LOSC. Et le premier sujet évoqué fut les montagnes russes que peut faire l’équipe lors d’une rencontre, comme face à Lille justement. « C’est exactement ça. On ne sait pas comment l’expliquer, c’est quelque chose qu’on essaye de travailler. C’est souvent une première mi-temps un peu mitigée et une réaction en seconde mi-temps… Ça nous a souris pas mal de fois mais pas ce week-end-là. Maintenant il va falloir agir au lieu de réagir ».

 

Comme il l’avait annoncé avant la rencontre, Lille n’était finalement pas une équipe de bas de tableau. « Je n’ai pas du tout été surpris par cette équipe de Lille. Je l’avais dit en conférence de presse en plus, des fois il y a des équipes qui ne sont pas à leur place. Dans le football c’est comme ça. Lille a les qualités pour être dans la première partie du tableau et ils l’ont démontré contre nous. Après, on n’a pas été top non plus mais on voit que c’est une belle équipe et qu’ils sont venus pour prendre une victoire ici ».

 

Pour l’attaquant bordelais, sur ce match, c’est toute l’équipe qui doit être montrée du doigt. « Je ne pense pas que ça soit forcément la défense, c’est tout le monde qui doit se remettre en question parce qu’on est une équipe. Les premiers défenseurs ce sont quand même nous les attaquants. Il y a des choses qui ne vont pas mais c’est de la part de tout le monde et pas seulement la défense […] C’est avant tout un problème collectif. Je ne pense pas que ça soit un problème des attaquants ou des milieux mais que c’est un problème collectif. Il faut qu’on retrouve nos valeurs qu’on avait en début de saison, ce qui faisait notre force. C’est en bossant, en travaillant toute la semaine, mais surtout il faut essayer de ne pas trop, trop cogiter, ça va revenir tout seul. Des fois dans le football, il y a des périodes comme ça qu’il faut savoir ‘accepter’. Le tout, c’est de ne pas lâcher, de continuer à travailler ».

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever