• Non classé

Huard s’exprime sur l’ingratitude des supporters envers les actionnaires

Jean-Louis Triaud et Nicolas de Tavernost

 

Gaëtan Huard, au détour d’une conversation, s’est exprimé sur l’ingratitude des supporters de certaines équipes, comme ceux de Nantes envers Waldemar Kita, Marseille envers Margarita Louis-Dreyfus, ou encore ceux de Bordeaux envers Nicolas de Tavernost.

 

« Le public est toujours ingrats. Kita a depuis dix ans fait de belles choses au FC Nantes, il a remis le club en route le club qui était plutôt à la dérive. D’accord, Kita a une forte personnalité et il y a toujours à un moment donné un conflit avec un entraineur, et c’est gênant… Les plus grands présidents, ce sont ceux qu’on ne voit pas quelque part, ceux qu’on n’entend pas tous les quatre matins. Après, il est comme ça, il met l’argent… Ce n’est pas pour autant qu’il va se faire aimer par le public, la preuve. C’est comme quand ils en avaient après Margarita Louis-Dreyfus. Ils ont mis des millions dans le club et on vous demande de vous casser, en gros… C’est toujours marrant… J’avais dit qu’il fallait mettre des urnes en bas, que les supporters mettent de l’argent à chaque match. Ils en mettent quand ils viennent voir les matches mais il en faut un peu plus pour construire une équipe… On a un contexte économique très compliqué dans notre pays, ça ne va pas s’arranger. C’est problématique, on ne peut pas dépenser, acheter… On n’a pas cette euphorie qu’ont les anglais et cette facilité. On a une fiscalité beaucoup trop lourde pour les clubs. Le football est un spectacle, il vit de lui-même par ses propres deniers, par du sponsoring… On tire trop sur les clubs. En france, 100€, ça coûte 200€ derrière… On ne peut pas en France, on ne peut pas… ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever