• Non classé

Fargeon : « On a des gros problèmes contre des équipes qui ne jouent pas »

Philippe Fargeon

 

Pour Philippe Fargeon, la fatigue des trois matches rapprochés peut également expliquer la dernière ‘contreperformance’ des Girondins de Bordeaux à domicile face au Stade Malherbe de Caen (0-0).

 

« C’était la première fois qu’il y avait trois matches rapprochés. Le temps est un peu particulier aussi, on a eu des chaleurs qui n’ont pas été habituelles et ça aussi, c’est difficile de récupérer. On a fait un déplacement à Metz, ce qui n’est jamais très facile aussi… Il y a quand même un retour qui se fait en pleine nuit. On perd une journée de récupération et quand on joue trois jours après c’est un peu plus délicat. Cela dit, c’était aussi le cas pour Caen qui avait en plus le déplacement à Bordeaux à faire. On a des joueurs qui supportent plus facilement que d’autres l’enchainement des matches, et après on a un système de jeu qui ne nous a pas permis de frapper plus de loin. Ça nécessite de la fraicheur, de la maturité dans le jeu. On ne voit pas du tout Malcom sur la première période parce qu’il a peut-être joué un peu trop ».

 

Quoi qu’il en soit, le constat est là : Bordeaux n’a pas fait le plein contre les ‘petites équipes’, en ne prenant ‘que’ quatre points sur neuf.

 

« Le seul problème, ce sont les matches à domicile, contre des équipes qui vont lutter pour ne pas descendre. C’est contre ce genre d’équipe qu’il faut prendre des points, on le dit toujours. Ils ont un peu rectifié le tir parce qu’il ne faut surtout pas perdre à la maison, mais vous faites deux bons résultats à l’extérieur et deux mauvais à la maison, c’est dommage. C’est la victoire à Metz qui sauve la semaine, avec la manière, mais une nouvelle fois on a des gros problèmes contre des équipes qui ne jouent pas ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever