• Non classé

[AJ] Specht parle de Giresse et Jacquet

dominique-dropsy-et-leonard-specht-sous-le-maillot-des-girondins-de-bordeaux-photo-dna-archives-1444247482

 

Passé par Bordeaux de 1982 à 1987, Léonard Specht s’est souvenu, dans un portrait L’Equipe, du meilleur joueur qu’il ait côtoyé dans sa carrière. « Alain Giresse, que j’ai côtoyé à Bordeaux (1982-1987), avait un talent incroyable. Il allait vite, il savait éliminer et il possédait une vraie intelligence de jeu : c’était le genre de joueur qui vous fait des passes où il faut et quand il faut. Et j’ai eu la chance de voir sa personnalité s’affirmer : il a grandi en même temps que les Girondins ».

 

A la question de savoir l’entraineur qui l’avait marqué dans sa carrière, il répond « Aimé Jacquet, à Bordeaux. Vous savez, les joueurs sont de grands enfants, ils tentent constamment de trouver des failles chez leurs entraîneurs, pour pouvoir leur rejeter la faute en cas de problème. Avec Jacquet, c’était très difficile de jouer ce jeu-là, car il était irréprochable. Dans sa gestion du groupe notamment, il était exemplaire : il instaurait des règles très précises mais, en même temps, il savait y déroger à l’occasion. S’il sentait qu’on était trop fatigués avant un entraînement, il nous disait : “O.K., ce n’est pas pour toi aujourd’hui, va faire autre chose’’, car il savait qu’on reviendrait plus fort le lendemain ».