• Non classé

Leenhardt : « Bordeaux intéresse, intrigue, on est en train de reprendre du crédit »

Equipe, groupe, Bilbao

 

Jocelyn Gourvennec l’a lui même annoncé, il bénéficie également du travail de ses prédécesseurs que sont Willy Sagnol et Ulrich Ramé. Lawrence Leenhardt est du même avis pour certains joueurs qui ont commencé à éclore en fin de saison dernière, notamment avec « Youl ». « Pour certains, oui. Notamment pour des jeunes joueurs qu’il a intégré. Jérôme Prior par exemple, il a surfé sur la fin de la saison dernière pour faire une très bonne préparation où il avait pris confiance… Après les choses ne se sont pas passées comme prévu sur le terrain comme il le voulait mais je ne pense pas qu’il aurait pu réussir cette préparation et ce tout début de saison sans avoir ces huit matches de la fin de la saison dernière dans les gants. C’est la même chose pour Valentin Vada, pour Adam Ounas. Ce sont de jeunes joueurs dans le groupe. C’est une saison très importante pour eux, parce que c’est la première véritable, avec une première préparation chez les pros. En général, c’est ça qui fait la différence, c’est la préparation. Ils en parlent beaucoup ; faire la préparation avec les pros, ça change beaucoup de choses. C’est leur première saison pro mais ils doivent déjà confirmer. Forcément qu’ils ont été placés dans les meilleures conditions avec la fin de la saison dernière, oui ».

 

En ce ne sont pas les deux petits accrocs face à Angers et Toulouse (voire Caen) qui remettent en cause le bon début de saison bordelais puisque malgré tout, et notamment contre le SCO, Bordeaux n’a pas semblé baisser les bras ou se laisser dépasser par les évènements. C’est en tout cas l’avis de Lawrence Leenhardt : Bordeaux retrouve des couleurs. « Les autres équipes ont aussi des accrocs, personne n’a un parcours parfait. Être là, dans ces 5 premiers, forcément que les réveils sont plus agréables, les entraînements, la préparation… On se sent costaud, ça donne de la confiance. Et puis quelque part, je pense aussi qu’on doit bien aimer ne pas être tout en haut comme Nice. On ne parle pas de nous. Nice n’a pas le droit à l’erreur alors qu’ils sont un peu dans l’euphorie. Toi, tu n’es pas à ce stade-là mais tu es juste en dessous. C’est bien, on commence à parler un peu plus de Bordeaux, on commence à surveiller leurs résultats. Moi j’ai été un petit peu surprise que la défaite face Angers ait fait la une et que ça ait fait parler. La saison passée, quand tu perdais, c’était une défaite de plus, ça n’émoustillait personne. Là, tiens Bordeaux a perdu, comme si c’était… Bordeaux intéresse, intrigue, on est en train de reprendre du crédit. Je pense, après tout est relatif encore une fois. On n’est qu’au début mais ça pour la confiance, l’appétit, c’est très intéressant ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever