• Non classé

[Pelouse] Triaud : « Il faut trouver une solution rapide »

capture-decran-33

 

Dans l’édition du jour de Sud-Ouest, Jean-Louis Triaud a été amené à évoquer le sujet de la pelouse. Il confirme que s’il n’y a aucun changement, elle sera changée : « Ce serait dommage de la replaquer alors qu’on a tout fait pour avoir une pelouse hors sol. Ce serait un pas en arrière. S’il n’y a pas d’autres solutions, ce sera fait. On a un mois »
Le président des Girondins a également répondu à Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP (Lire : ICI) : « Pour nous, c’est un accident passager. On a 9 000 et quelques points sur les 10 000 de la licence clubs. Si on en perdait quelques-uns temporairement, ça ne changerait pas grand-chose. Ils ne vont pas faire un classement qui va induire des revenus différents d’un club à l’autre. Il y a un minimum de points à obtenir (7 000 à ce jour, NDLR). Après, que la pelouse fasse partie des critères, c’est normal ».

 

Comment sanctionner un club qui n’est pas propriétaire du stade ? A Bordeaux, c’est SBA qui gère : « Ils n’ont peut-être pas tout anticipé mais, après, ils ont fait tous les efforts nécessaires. Toutes les pelouses neuves de L1 étaient en bon état. L’Euro n’en a pas aidé certaines et les conditions climatiques, d’autres. Il faut trouver une solution rapide […] Ce n’est pas la pelouse qui a arrêté la tête (de Lewczuk) à la dernière minute contre Caen. Soyons prudents : si on s’appuie trop sur cet argument, cela veut dire qu’on va gagner tous nos matchs au Matmut quand la pelouse sera neuve. »