• Non classé

Laborde : « Je me sentais plus en confiance. J’avais franchi un cap »

Gaetan Laborde

 

Dans l’édition du jour de L’Equipe, Gaëtan Laborde est revenu sur ses dernières saisons qui lui ont permis de vivre un virage dans sa carrière professionnelle cette saison. « Sans ses prêts, je ne serais peut-être pas aussi performant aujourd’hui. Ma philosophie, c’était de progresser ». Après avoir enchainé les prêts notamment au Red Star en 2013 pour dit-il « après deux ans en CFA à Bordeaux, j’avais envie d’aller voir au-dessus ». Il saisit sa chance lors du changement d’entraineur au Red Star où le reste de sa saison se passera bien mieux. « J’ai su saisir ma chance. J’ai fini meilleur buteur de National ». De retour à Bordeaux, « j’espérais avoir du temps de jeu. J’ai compris que je ne faisais pas partie des plans (de Willy Sagnol) ». Il est alors prêté à l’échelon supérieur au National, la Ligue 2 à Brest. « Les débuts ont été bons, j’ai joué presque tous les matches jusqu’à la trêve. Mais à la mi-saison, le club a décidé de recruter quatre joueurs offensif… Là, ça a été plus compliqué pour jouer ».

Enième retour à Bordeaux lors de l’été 2015 et il ne fait toujours pas partie des plans de Willy Sagnol. Il décide alors lors du mercato hivernal de partir pour Clermont qui évolue en Ligue 2 en prêt pour s’aguerrir encore plus. « Je ne pouvais pas me permettre de faire une saison blanche. J’avais été en contact avec Clermont lors du mercato d’été. J’y suis allé ». Peut-être le prêt qui lui permettra de franchir un cap. « J’avais senti du progrès. Je me sentais plus en confiance. J’avais franchi un cap ».

Il est maintenant appelé dans le groupe de Jocelyn Gourvennec qui apprécie sa polyvalence en attaque. « En formation, on m’a toujours appris à jouer à tous les postes. J’ai même joué ‘8’ à Clermont. Le plus important c’est d’être sur le terrain ».