• Non classé

Fargeon : « Un match assez plaisant, même si Angers a déjoué »

Philippe Fargeon 2

 

Sur les ondes de Gold FM, Philippe Fargeon est revenu assez longuement sur le dernier match de championnat et donc cette défaite à domicile contre le SCO d’Angers : « Vous avez une compétition, qui dure jusqu’en juin, et vous avez celui qui gagne et qui prend trois points, un match nul un point, et celui qui perd zéro. Il y a des équipes qui jouent avec leurs qualités, qui essayent de se sauver, et qui ont des armes qui ne sont pas forcément celles que l’on aime. Mais aujourd’hui, Angers est arrivé avec un système de jeu, a mis en difficulté Bordeaux, qui était en pleine possession de ses moyens. A l’arrivée, Angers a eu raison. J’ai trouvé ce match assez plaisant, parce que même si Angers a déjoué, elle a montré quand même une belle assise défensive et en ayant une occasion, elle la met au fond […] Je suis beaucoup plus optimiste pour ce Bordeaux que celui de l’année dernière. On est tombé contre une équipe qui n’a pas joué, et a été en difficulté. Maintenant, c’est au staff technique avec ses compétences et ses joueurs, de trouver la solution. Parce qu’on va avoir d’autres équipes qui vont venir, ne pas jouer, chercher un point, et qui peut partir avec trois. C’est très intéressant parce qu’il va falloir trouver un autre système de jeu que celui qu’on avait mis en place jusqu’à maintenant ».

 

Pour Philippe Fargeon, la « qualité » du jeu des angevins n’était pas la seule raison de cette défaite : « Il y a plusieurs raisons aussi à cette défaite, comme la sortie de Ménez, l’absence de Sertic qui n’a pas pu faire qu’on n’a pas donné les ballons assez loin, afin de libérer le milieu de terrain qui portait un peu le ballon et qui buttait contre cette défense. Il manquait cette solution qui, on l’a vu à Lyon, apportait aussi. Il n’empêche que l’arrivée du polonais, qui a fait un bon match, a montré cela dit que ce n’était pas quelqu’un qui peut prendre la responsabilité de balancer des ballons devant. Il avait un rôle défensif, il a mis tout ce qu’il avait dans ce rôle, en n’essayant pas d’en faire plus, alors qu’à des moments il aurait peut-être fallu le faire – mais ce n’était peut-être pas à lui de le faire – et Pallois n’a pas forcément les compétences suffisantes pour débloquer une situation comme celle-ci […] Il a été très bon, et peut-être que dans 2-3 matches il s’imposera un peu plus balle au pied, ou qu’il proposera autre chose ».

 

Quant à l’état de la pelouse ? : « Quand une pelouse est en mauvais état, c’est beaucoup plus difficile de construire et plus facile de détruire les système de jeu. Ce n’est pas un atout favorable aux Girondins ».

 

Retranscription Girondins4ever