• Non classé

Gourvennec : « Angers joue bien le coup et marque contre le cours du jeu »

gourvennec

 

Suite à cette défaite face à Angers au Matmut Atlantique (0-1), Jocelyn Gourvennec est revenu sur la physionomie de ce match et la tactique de l’adversaire. « C’est une défaite, ce n’est pas une déconvenue, il ne faut pas exagérer. On a eu le match auquel on s’attendait. On a beaucoup tenté, beaucoup préparé car on a eu le ballon énormément. On n’a pas réussi à bien finir et à mettre suffisamment de ballons devant le but de Michel. Et notamment en première mi-temps. J’ai demandé à la pause de mettre un peu plus de folie, et surtout sur les cotés pour qu’on percute plus et qu’ils défendent plus vers leur but. On a vingt minutes en début de deuxième qui sont fortes mais malheureusement on n’arrive pas à marquer. Quand on a été en position de frappe, il y a eu souvent un angevin qui se jetait. Ils ont défendu avec beaucoup de cœur et d’intelligence sur tout le match, avec un bloc bas comme on s’y attendait. Et dans cette configuration de match-là, c’est mieux de ne pas être menés. Angers joue bien le coup et marque contre le cours du jeu. Évidemment, il aurait fallu marquer avant. C’est moins leur registre quand il s’agit de sortir le ballon et de faire le jeu. Après, ils ont une configuration de match qui les a rendus à l’aise. Ils l’ont fait à de nombreuses reprises l’année dernière. On n’a pas réussi à revenir au score pour que le match change de physionomie et ça n’a pas été le cas ».

 

Forcément déçu par le résultat, l’entraîneur girondin Jocelyn Gourvennec a partagé sa frustration en conférence de presse d’après match. « Ils n’ont pas commis beaucoup de fautes, et le peu qu’ils ont fait, on étaitloin de leur but. Dès qu’on s’approchait de leur surface, ils ne faisaient plus de fautes. Comme je l’ai dit, il nous a manqué un peu plus de tranchant dans les vingt derniers mètres. Il aurait fallu les faire plus défendre, et notamment leurs latéraux. On n’a pas suffisamment percuté ni centré. Dans un match comme ça, où on domine autant, il faut que le ballon soit plus dans le but adverse. Ce genre de match-là vous laisse un peu de frustration car on s’y prend plutôt bien mais il manque quelque chose. Ce qui nous a souri la semaine dernière à Lyon, ne nous sourit pas ce soir. Il faudra que l’on récupère trois points à Metz ».

 

Le Club

Retranscription Girondins4Ever