• Non classé

Triaud : « Je suis persuadé que l’on perd du public à cause de ces difficultés »

triaud

 

En avant match, Jean-Louis Triaud s’est exprimé dans deux médias sur l’affluence face à Angers, qui n’a accueilli que 18000 spectateurs. L’on commence par celle sur beIN Sports. « J’en parlais justement avec mon épouse en venant dans la voiture. Les années où l’on a été champion, on a fait 25 000 de moyenne à Chaban pas plus. Alors on s’est dit que l’on attend du beau jeu. C’est ce que fait l’équipe sous la conduite de Jocelyn Gourvennec. Un bon classement, il n’y a que 4 matches (5 depuis, ndlr) mais c’est vrai que l’on n’est pas trop mal classés. Et ce soir on va 18-19000 personnes. Ce n’est pas beaucoup. Il y a un potentiel sur la région qui ne permet pas aussi sur la région sur des matches comme ça de faire d’avantage. Et je le répète, il faut que les gens peu à peu prennent l’habitude de prendre leur temps, non pas pour venir au stade mais pour repartir. Parce que les accès ne sont pas toujours simples. Il faut de la patience. On peut écouter la radio, discuter avec ses amis, refaire le match, venir à plusieurs dans la voiture déjà pour l’ambiance et ça fera moins de bagnoles. Mais je suis persuadé que l’on perd du public à cause de ces difficultés […] J’ai entendu notre directrice billetterie Martine Claverie me dire ‘il y a la rentrée des classes, le troisième tiers provisionnel, la taxe foncière qui arrive’. Effectivement oui c’est un mois financièrement lourd pour tout le monde ».

 

Puis il eut sensiblement la même réaction sur GirondinsTV. « Il faut arrêter avec ces histoires de public. L’année où on a été Champions, on a fait 25000 de moyenne. Il y a un potentiel à Bordeaux, à nous de le développer. Aujourd’hui, on vous dit que l’on veut une équipe qui joue bien, qui joue au football, et je crois que l’on devient spectaculaire grâce au travail accompli par Jocelyn Gourvennec et son staff. On veut que l’on soit bien classé et pour l’instant on ne l’est pas trop mal. On dit aussi que le mois de septembre est un mauvais mois, il y a le tiers provisionnel, la rentrée des classes, les frais scolaires… J’espère que le public répondra un peu plus à l’avenir. On a une base solide, ils sont là, ce sont les mêmes. On perd un peu de temps quand on quitte le stade. Bon, ce n’est pas dramatique. Perdre une demi-heure de plus, à l’heure d’aller se coucher, ce n’est pas très grave. Je sens que pour une partie du public, il y a cet inconvénient ».

 

Dans al continuité, Marius Trésor ajouta. « Je pensais que les gens allaient être vraiment derrière l’équipe après cette victoire à Lyon, en remplissant le Matmut Atlantique… C’est dommage. Malheureusement, on va se contenter de ça. Pourvu que l’équipe redonne l’envie aux gens de revenir au stade ».

 

Retranscription Girondins4ever