• Non classé

[AJ] Scifo : « Certaines personnes voulaient sa tête bien avant le début de la compétition »

(Photo VIRGINIE LEFOUR/AFP/Getty Images)

(Photo VIRGINIE LEFOUR/AFP/Getty Images)

 

Dès l’annonce de la séparation de la Belgique avec Marc Wilmots, l’ancien bordelais Enzo Scifo avait également démissionné de ses fonctions à la Fédération Belge. Il revient aujourd’hui pour la Dernière Heure sur ce choix. “Ils m’ont demandé deux fois plutôt qu’une si ma décision était irrévocable, mais ils ont bien compris mon point de vue. J’ai eu en face de moi des gens de foot (sic) qui ont eu le comportement que j’avais envie qu’ils aient en pareille circonstance […] En vacances sur la Côte d’Azur, j’avais appelé Marc pour lui faire part de mon intention. Lui et moi nous nous étions parlé quelques jours avant qu’il ne rencontre les dirigeants fédéraux, mais j’avais déjà pressenti le cours des événements post-Euro. J’étais pourtant convaincu que la Belgique allait se distinguer en France, mais certaines personnes voulaient la tête de Marc bien avant le début de la compétition malgré le fait qu’il ait hissé les Diables à un niveau insoupçonné durant trois ans et demi. Évidemment, ces mêmes détracteurs l’ont mitraillé après la défaite face à l’Italie, affirmant que Wilmots avait été mangé tactiquement par Conte […] J’avais adhéré sans retenue au projet que Marc m’avait présenté il y a un peu plus d’un an. S’il est appelé à prêcher la bonne parole en Chine, aux Émirats ou ailleurs, je suis prêt à le suivre […] Durant près de quatre ans, Marc Wilmots s’est échiné à tirer le maximum de groupe. Les joueurs l’ont respecté très longtemps mais plus sur la fin de son bail. Je ne vise personne mais mettre son ego de côté et se montrer plus généreux, cela nous fait encore défaut. Marc a donné sa vie (sic) pour les Diables car je sais combien il s’est impliqué dans sa mission. Aujourd’hui, je le sens soulagé…« .