• Non classé

Quand les collègues de Dugarry jugent ses premiers pas à la radio…

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

Depuis toujours, les idées de Christophe Dugarry étaient claires : « Je voulais faire de la radio, une première pour moi. C’est angoissant. Les premiers soirs, j’ai tellement transpiré que j’avais des auréoles comme ça ». Le voilà maintenant à la tête de sa propre chaîne radio depuis quelques jours et nous vous avons rapporté, pas l’intermédiaire du quotidien Le Parisien, les avis de ses collègues de travail.

 

Tout d’abord, Eric Di Méco qui fait partie de sa génération ou presque, raconte une anecdote de leur jeunesse. « Quand Duga est arrivé en équipe de France, tout jeune, je l’appelais le petit con. Il savait rester dans son coin tout en étant roublard, attachant et impertinent. Moi, j’étais le grand con. Y en a pas beaucoup qui aimaient jouer contre moi ».

 

Vient ensuite Jean-Louis Tourre, qui évoque la première de Duga sur sa propre chaîne de radio sur RMC. « Il était tendu. On a travaillé la façon de poser la voix quand il reprend, et on lui a fait écouter Moscato pour qu’il se lâche en lui disant : t’es libre, t’es chez toi ».

 

Et enfin, l’ancien patron de Canal, Cyril Linette ne tarit pas d’éloges à propos de l’ancien footballeur sur ses qualités journalistiques. « Il a un naturel désarmant, un vocabulaire très au-dessus de la moyenne. En 2008, quand j’ai créé le Canal Football Club, j’avais pensé à en faire le premier ex-footballeur présentateur d’une émission. Mais je me suis dit qu’il y perdrait en liberté de ton et serait plus efficace à donner ses avis tranchés sur le plateau ».