• Non classé

Gourvennec : « C’est un signe de bonne santé dans les clubs »

AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH / AFP / MEHDI FEDOUACH /Getty Images

AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH / AFP / MEHDI FEDOUACH /Getty Images

 

Reconnus pour leurs centres de formations, Lyon et Bordeaux s’affrontent ce week-end, Jocelyn Gourvennec présent en conférence de presse d’avant match, parle de ce réservoir important pour les clubs. « C’est un axe d’évolution dans un certain nombre de clubs, c’est vrai chez Lyon et Bordeaux. C’est toujours un bon signal envoyé à l’environnement, ça veut dire qu’il y a une formation de qualité, qu’on donne la chance aux jeunes, et qu’on pérennise une culture club en ayant de manière régulière des joueurs formés au club. C’est vrai que Lyon a sorti énormément de jeunes ces dix dernières années, ça veut dire qu’ils travaillent bien. C’est aussi le cas à Bordeaux, et j’espère que ça s’améliorera encore avec les années, qu’on aura de manière régulière des joueurs formés au club qui sont titulaires dans l’équipe professionnelle. Je trouve que c’est un signe de bonne santé dans les clubs ».

 

Pour lui, lancer un jeune formé au club dépend de la qualité, du niveau qu’il a mais pas toujours dans le timing voulu. « C’est parfois les évènements extérieurs qui font qu’on fait jouer les jeunes un peu plus rapidement que ce qu’on aurait souhaité. La génération des joueurs nantais en 1995, c’était ça. Il y avait un problème économique et ils ont été contraints et forcés d’envoyer les jeunes tous en même temps. On a vu ce que ça a donné. Quand c’est une stratégie de club et que sa santé est bonne, c’est plus marquant. Je crois que c’est le cas à Lyon et aussi à Bordeaux. Si on peut ouvrir la porte aux jeunes c’est très bien, mais il faut aussi que les jeunes soient de qualité et au niveau pour leur pour leur permettre de jouer. Il ne s’agit pas de faire plaisir aux jeunes et de faire plaisir à l’environnement en faisant jouer des jeunes qui n’ont pas le niveau ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever