• Non classé

Triaud : « Je ne sais pas ce qu’il a connu comme heures de gloire avec Bordeaux… »

(Photo NICOLAS TUCAT/AFP/Getty Images)

(Photo NICOLAS TUCAT/AFP/Getty Images)

 

Sur Gold FM ce soir, Jean-Louis Triaud a tenu à répondre à froid à la question de son passage chez Christophe Dugarry, sur RMC. Voici l’intégralité de la séquence que vous avez pu entendre sur la radio du club ce soir.

 

« Non, ce n’est pas trop chaud, mais ce que j’aimerais quand on invite un Président, qu’on écoute ses explications. Dugarry, j’ai beaucoup d’affection pour lui, je le respecte. Il a des opinions, et il démontre ses opinions avec des faux arguments, c’est ça que je trouve extraordinaire. Je ne veux pas rentrer dans le débat sans lui, il dit ce qu’il veut, mais quand il pose des questions il faut qu’il écoute les réponses et puis qu’il les analyse avant de les rejeter sans réfléchir. Or, il rejette tout parce qu’il n’y a que sa version qui est la bonne. Je trouve que ce n’est pas normal, et quand on invite quelqu’un ce n’est pas pour écouter une leçon, c’est pour m’entendre moi, pas lui. Je pense que Christophe devrait se rappeler aussi que le football est un peu compliqué. Il a peut-être oublié qu’en 1996, quand il joue la finale de l’Europa Ligue, ils se battent sur les deux derniers matches pour éviter la relégation avec cette équipe extraordinaire, et on finit 16èmes. Je ne sais pas ce qu’il a connu comme heures de gloire avec Bordeaux. Le seul trophée qu’il ait gagné avec Bordeaux c’était avec nous, c’est une Coupe de la Ligue. Il a des opinions très tranchées, des démonstrations qui ne sont pas toujours convaincantes, il n’écoute pas ce que je lui dis. Hier, je lui dis qu’on fait jeu égal contre les meilleurs, mais qu’on est moins bons contre les équipes de bas de tableau. Il me dit que c’est facile de faire jeu égal avec les meilleurs. Alors comment ça se fait que Monaco ait fini troisième alors que si c’était si facile que ça de les battre, deux fois pour nous, ils auraient dû finir derniers ?! Après, il me dit qu’en Europa Ligue, en compétition avec des équipes qui ont des budgets très inférieurs aux nôtres… Je lui dis que non, ils ne sont pas très inférieurs aux nôtres, ils le sont apparemment, mais les joueurs sont payés nets d’impôts, logés, avec des voitures. Il me dit alors que c’est parce qu’ils ont des voitures qu’ils jouent mieux que nous… Si on rajoute tous ces avantages que ces joueurs perçoivent dans un pays comme Chypre, financé par beaucoup d’entreprises russes… S’ils ont un budget inférieur au nôtre, quand on remet les choses en perspective et à égalité avec les impôts, les charges, ils ont les mêmes budgets que nous […] A l’époque, avec une belle équipe, on joue une demi-finale de Coupe de France contre Calais qui est en CFA et on se fait éliminer. Nous, et d’autres, qui ont connu cette mésaventure. C’est le problème du football, dans aucun autre sport ça se passe de cette façon-là […] Je ne suis pas là pour faire une émission sur Christophe Dugarry, encore une fois que j’aime beaucoup, il ne faut pas se tromper. Mais si on veut débattre il faut écouter les arguments et pas rester figé sur une posture avec des conclusions qui sont souvent un peu fallacieuses ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever