• Non classé

Leenhardt : « Je déplore cette grosse pression venue d’un peu partout »

(Photo PASCAL PAVANI/AFP/Getty Images)

(Photo PASCAL PAVANI/AFP/Getty Images)

 

Lawrence Leenhardt, journaliste à l’Équipe, donne son point de vue sur la gestion des gardiens en ce début de saison et sur les performances décevantes de Jérôme Prior : « Ce n’est pas en deux semaines d’entrainement qu’on pouvait dire que Cédric était revenu à son niveau. Rien n’avait changé du côté de Cédric. C’est vrai que pour Jérôme, ça a été très compliqué, et surtout ce match de Toulouse parce que je suis plus indulgente sur le match de Saint-Etienne où il fait d’entrée un arrêt décisif. Si Bordeaux était mené 1-0 contre Saint-Etienne en première mi-temps, le match n’aurait pas du tout été le même. Sur les buts encaissés, je trouve qu’il ne faut pas oublier les carences défensives et les erreurs de marquage. Il y a un but où il sort sans sortir, et c’est ce qu’il ne faut jamais faire pour un gardien. C’est le match de Toulouse qui l’a un petit peu plombé. Fébrile, c’est vrai, mais je déplore cette grosse pression venue d’un peu partout. Il n’a pas pu la gérer. Ca ne devait pas être pour évident pour lui quand même parce qu’entre le Virage Sud qui lui a mis la pression, Cédric Carrasso aussi… Le match contre Saint-Etienne, c’était difficile à gérer, il s’est échauffé seul avec Franck Mantaux. Il avait quelques supporters derrière lui, il y avait quelques Prior scandés, mais aussi quelques Carrasso… C’est un professionnel d’accord, mais il a 20 ans, et quelque part il n’a rien demandé non plus, c’est Gourvennec qui l’a désigné numéro 1. On a l’impression que c’était un peu sa faute, mais ce n’est pas sa faute. C’est lui qui a fait la préparation, qui joue, c’est un choix de Gourvennec. Il y a eu beaucoup de critiques, ça devait être compliqué à gérer, il n’a pas réussi. Je ne m’attendais pas à ce que le changement ait lieu avant Nantes, mais plutôt après avec la trêve. Le coach a estimé que ce serait peut-être trop tard après la trêve. Et ça s’est très bien passé pour Cédric Carrasso. Aujourd’hui, il a éteint toute concurrence. Prior avait été annoncé numéro 1 mais ce n’était pas pour toute la saison, c’était pour le début de saison. Là aussi, on s’est un peu trompés. Carrasso a fait taire tout le monde avec un très gros match ».

 

Retranscription Girondins4ever