• Non classé

Bernardoni : « Je me suis énormément remis en question »

Paul Bernardoni

 

Dans son édition du jour, l’Équipe a consacré un article à Paul Bernardoni. Il est notamment revenu très rapidement sur l’Euro qu’il dispute actuellement : « Le déclic de l’équipe a eu liu contre la Croatie (2-0), c’est là qu’on a senti notre potentiel ».  Appelé depuis 2014 en Équipe de France, Paul considère la sélection comme « un bol d’air. Elle m’a beaucoup apporté. Je peux partager avec des gens de mon âge. C’est aussi grâce à elle que j’ai pris l’avion pour la première fois ».

 

A Troyes, il est propulsé très vite, à 18 ans, au poste de numéro 1 après la blessure de Denis Petric : « Je savais que ça allait venir. Peut-être pas aussi tôt mais je sentais. Et tout de suite, ça s’est très bien passé. Mes coéquipiers avaient confiance en moi ». Son entraîneur des gardiens à l’époque, Olivier Tingry, explique qu’« il devait progresser dans les airs. On s’en est rendu compte au fil de la saison. Et il devait aussi améliorer son jeu au pied ».

 

Il s’est forcément exprimé sur son arrivée et ses mauvaises performances avec les Girondins de Bordeaux : « Avant, j’avais connu une ascension à peu près linéaire, c’était top. C’est la première grosse claque que j’ai prise. Et je me suis énormément remis en question. Je comprends les supporters qui me critiquaient parce que je n’étais pas au top. Avec le recul, j’ai beaucoup assumé. C’est une expérience qui m’a renforcé. Maintenant, je peux résister à n’importe quoi ». Surtout que l’entraîneur des gardiens des U19 des bleus, Pascal Rohn, estime qu’« il a un mental de fer ».