• Non classé

Brun : « On a tous senti quelque chose, tous à notre niveau… »

BordeauxMilan

 

En avant match de Bordeaux-Milan sur Gold FM, l’amical, Laurent Brun s’est remémoré la confrontation de 1996 entre ces deux équipes. A commencer lorsqu’il apprit qu’après la rencontre gagnée contre le Bétis Séville, les Girondins allaient être confrontés au grand Milan AC. « C’est une part de rêve qui nous est offerte. Il y a des clubs comme ça… D’un côté on se dit que ça va être dur et qu’on peut s’arrêter là, et puis d’un autre on se dit pourquoi pas l’exploit ».

 

Le journaliste avait fait à l’époque le déplacement pour le match aller, à San Siro. « L’ambiance à l’aller ? Ça sonnait creux, alors que 22000 personnes à Lescure ça pouvait être différent, par exemple. Georges Weah était en tribunes, il était assis à côté de moi. Ce match était bizarre parce qu’il n’y avait pas d’ambiance et si je me souviens bien, le week-end suivant il y avait le derby contre l’Inter, les milanais s’étaient réservés pour cette rencontre. On s’était dit que le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de monde dans le stade, ça aurait pu être une bonne chose pour nous. Bon, ils ont été hyper réalistes… ».

 

Mais vint le match retour, match de l’exploit. « Les gars au retour étaient un peu condescendants, pour eux ils avaient gagné, déjà… […] C’est facile de dire ça après coup, mais on a tous senti quelque chose, tous à notre niveau : les joueurs le disent, le coach le dit, les supporters. Tout le monde s’est dit ‘pourquoi pas ?!’. Il y avait aussi ce précédant de la Juventus en 1985 car même s’il n’y avait pas eu la qualification au bout, il y avait eu quand même un gros match ».

Retranscription Girondins4ever