• Non classé

Trésor : « Ils se sont vengés tout seuls, moi, c’est de l’histoire ancienne »

Marius TRESOR - 25.03.2012 - PSG / Bordeaux - 29e journee de Ligue 1. Photo: Dave Winter / Icon Sport.

Marius TRESOR – 25.03.2012 – PSG / Bordeaux – 29e journee de Ligue 1. Photo: Dave Winter / Icon Sport.

 

Marius Trésor a bien évidemment vu la demi-finale face à l’Allemagne. Il a réagi sur la victoire des Bleus. « On ressent beaucoup de fierté parce qu’en face d’elle, elle avait les Champions du Monde. Elle s’est montrée costaude malgré la possession de balle allemande. Les garçons qui étaient sur le terrain, la majorité était au Brésil il y a deux ans. Ils avaient perdu contre cette équipe allemande, donc ils se sont vengés tout seul, car me concernant c’est de l’histoire ancienne […]  J’étais heureux comme un gosse de voir l’équipe de France retrouver la finale d’une grande compétition. La dernière était en 2006. Mais là ça se passe en France […] Il y a un esprit de groupe qui l’habite, on sent que les joueurs jouent les uns pour les autres. Elle a été un peu critiquée au début de l’Euro mais on s’aperçoit qu’une équipe comme la Croatie qui avait débuté l’Euro à 100 à l’heure, n’a pas résisté. L’équipe de France est montée petit à petit en puissance et à l’arrivée elle se retrouve en finale contre une équipe qui a eu pratiquement la même courbe […] Ce qui fait la force de cette équipe, c’est qu’on sent que les garçons vivent bien ensemble. Les résultats, ils vont les chercher ensemble. J’espère que Griezmann continuera à progresser et à être aussi performant, pour permettre à l’équipe de France de soulever le Trophée dimanche soir ».

 

Même si Séville est loin, Marius n’a pas s’empêcher de donner le fond de la pensée sur cette rencontre face à l’Allemagne à l’époque. « A cette époque, personne ne s’attendait à voir la France à cette place, capable de se qualifier pour une finale. Pour les gens de l’UEFA, quand on voit tout ce qu’il s’est passé dernièrement, peut-être qu’une finale Italie-Allemagne était une finale plus représentative qu’Italie-France. C’est peut-être pour ça que Monsieur Corver a dérapé. En plus de ça, pour aller en Espagne, l’équipe de France avait éliminé la Hollande. Et pour cette demi-finale qu’est-ce qu’on nous met ?! Un arbitre hollandais. Les dés étaient pipés d’avance ».

 

FranceÔ/1ère  et Europe 1

Retranscription Girondins4Ever