• Non classé

[Euro] Giresse : « J’ai déjà revu ce match, mais j’arrête très vite, trop douloureux »

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

Questionné par La Voix du Nord, Alain Giresse a bien sur traité de la rencontre des Bleus face à l’Allemagne, et le système de jeu dans lequel la France serait le plus efficace. « Vous pouvez faire ce que vous voulez à l’entrainement, vous ne pouvez pas recréer toutes les situations du match. Quand Michel Platini décidait de venir jouer plus bas, j’allais plus haut, et vice versa. Jamais Michel Hidalgo ne nous l’a dit avec précision. Ce sont des pros, pas des enfants. Didier a bien compris que Griezmann était plus fort dans l’axe. A partir de là, il s’adapte ».

 

Il s’agira d’une rencontre qui rappelle forcément une rencontre pour l’ancien bordelais, vieille de 35 ans. « C’est toujours ce match-là que les gens que je croise me parlent en premier. Il est gravé dans la mémoire collective. Ils me racontent précisément où ils étaient, leur joie, leur allégresse, leur rage, l’injustice avec la sortie de Battiston et leur décision finale. Il y a peu de matches qui mélangent autant de sentiments opposés. J’ai déjà revu quelques images car ce match a été rediffusé. Mais j’arrête très vite, c’est trop douloureux ». Mais pour autant, pas question pour les Bleus actuels de revoir l’histoire. « La France doit faire abstraction de l’histoire. Elle a une vraie chance de se qualifier avec un potentiel offensif exceptionnel. Il faudra être aussi rigoureux défensivement car elle aura sur sa route une sélection autrement plus dangereuse que celle de l’Islande ».