• Non classé

[Euro] Les retombées et chiffres pour la ville de Bordeaux

Fan Zone Bordeaux 3

 

Les Echos font un point sur les retombées de l’Euro pour la ville de Bordeaux. Le journal rappelle que la compétition, dans notre ville, a « rimé avec couleurs et bonne humeur », notamment grâce à la présence des supporters belges, gallois et irlandais. 140000 visiteurs (95% d’occupation) ont ainsi pu voir le Matmut Atlantique, et Frédéric Gil, de la marie bordelaise, se félicite au niveau de la sécurité « nous n’avons rien connu d’autre que des moments festifs », celui-ci ajoutant que le centre de spectateurs alcoolisés mis en place pour l’occasion « est même resté quasiment vide ».

Cela dit, avec les différentes grèves notamment au niveau des transports, cela a généré un surcoût de 1,1 million d’euros, et ce malgré les 500000 euros de recettes générées grâce au Pass Transport à 3 euros. A l’arrivée et en conclusion, le coût de l’évènement est de 11 millions d’euros donc la moitié son des coûts résiduels. Les retombées de l’évènement sont difficilement quantifiables même si pour rappel le Centre de droit et d’économie du sport de Limoges (CDES) estimait à 126 millions d’euros pour l’économie de la métropole bordelaise, dont 88 millions de dépenses des supporters. Enfin, la Fan Zone a reçu 450000 personnes.