• Non classé

[AJ] Krychowiak : « A Bordeaux, j’étais le premier arrivé aux entraînements »

Photo : Barczyk / Newspix / Icon Sport

Photo : Barczyk / Newspix / Icon Sport

 

L’ancien milieu de terrain girondin Grzegorz Krychowiak, récemment transféré à Paris, a accordé une interview à France Football. Dans cette interview, il déclare ne pas avoir d’esprit de revanche par rapport notamment aux Girondins de Bordeaux. « Je ne suis pas un revanchard. Je ne suis pas énervé contre Bordeaux, qui ne m’a jamais fait confiance. Je leur serai toujours reconnaissant de m’avoir donné la possibilité de venir. À l’époque, l’entraîneur (Francis Gillot) devait faire un choix. Je ne suis pas content parce qu’il s’est trompé, je suis content parce que j’ai réussi. C’est le même plaisir que lorsque je me suis imposé à Séville, quand on a gagné la Ligue Europa ».

 

Il revient également sur son échec à Bordeaux, dû au manque de confiance de son ancien entraineur, Francis Gillot : « Je me souviens qu’à l’époque l’entraîneur me disait d’être patient, que j’allais avoir ma chance. Les mois passaient, et lorsque j’ai joué, j’ai évolué latéral droit. Là, je me suis dit qu’on ne voulait pas de moi. L’entraîneur ne m’a pas fait confiance. J’étais le premier arrivé aux entraînements, j’étais à fond, je n’ai jamais fait la gueule. J’ai toujours été exemplaire. Je travaillais pour moi, pour progresser. Le foot est comme ça, je ne suis pas rancunier. J’ai passé de bons moments à Bordeaux, j’y ai rencontré ma femme, j’y ai fait mes études, j’y ai connu des gens formidables. Je me suis senti comme chez moi. Je n’ai jamais eu la chance d’y jouer, tant pis, je me suis servi de ça. Je me suis dit : ‘Vous ne voulez pas de moi ? Je vais vous prouver que je suis capable de jouer au haut niveau.’ C’était ça, ma motivation ».