• Non classé

[Euro] Dogon : « Si on manque de gabarit, il faut être dans l’anticipation »

Jean-Luc Dogon et Philippe Lucas

 

L’ancien défenseur international des Girondins de Bordeaux, Jean-Luc Dogon, estime que les duels aériens seront importants lors de ce France-Islande : « Le plus simple est de bloquer la relance en analysant en amont s’ils utilisent les points d’appui par un jeu direct ou via les côtés. Quand on n’y parvient pas, à la tombée, il y a deux solutions : soit les centraux ciblent l’attaquant et vont réussir à prendre le dessus, l’un devant, l’un derrière ; soit on se concentre sur le deuxième ballon. Les latéraux et les milieux défensifs doivent être très attentifs […] Après, le mental va faire la différence : à part si l’attaquant fait deux mètres et le défenseur 1,50 m, celui qui sera le plus concentré et engagé prendra le dessus […] Quand on est défenseur, on aime les duels. Si on manque de gabarit, il faut être dans l’anticipation, couper la trajectoire avec un joueur qui couvre. Si on sent qu’on prend le dessus, après, on peut prendre plus de risques. »

 

Sud-Ouest