• Non classé

L’œil de Stopyra pour le recrutement

Yannick Stopyra

 

Yannick Stopyra s’est confié sur la sélection des jeunes au niveau du recrutement en donnant quelques exemples, le fameux ‘œil du recruteur’. « Il y a des profils de poste comme celui de gardien de but, vous ne pouvez pas prendre un gardien d’1.70m. Le minimum c’est 1.82-83m. A l’inverse, quand j’entends d’un joueur de champ ‘il est trop petit’, jamais de ma vie je ne penserai ça. Parce que déjà, je vais renier le passé des Girondins, le plus grand joueur qu’on ait eu a quand même été Alain Giresse. Il est hors de question de penser taille. Un petit peut jouer avec ses qualités de vitesse, de technique. Quoi qu’on dise, un bon joueur fera toujours un bon contrôle. Je crois qu’il y a une forme de vitesse à avoir. Vous pouvez penser vite et exécuter vite, ce n’est pas que sur du 10 ou 100 mètres. Pep Guardiola, avant de devenir entraineur, il a été reconnu comme un joueur talentueux qui voyait très vite, le ballon partait très vite et il n’était pas très rapide. Il faut aussi un point fort. Si vous avez un point fort et un point faible, danger… Il faut être bon partout, mais surtout avoir un point fort. Un attaquant, il faut qu’il aille vite, qu’il exécute vite ».

 

Prédestiné au départ à être entraineur, c’est Aimé Jacquet qui le révéla recruteur, précisant également ce que voit son œil. « Quand j’ai fini ma carrière professionnelle, je voulais être entraineur des pros. Et Aimé Jacquet, qui était mon examinateur au niveau des diplômes, m’a demandé si j’étais fait pour ça. Il m’a alors dit de travailler avec les jeunes pour voir, me disant que j’allais découvrir ma voie. J’ai commencé à travailler avec des centres de préformation, j’ai eu Obraniak à 13 ans, j’ai commencé à entrainer mon œil. Je ne les vois pas à 13-14 ans, je les vois à ce qu’on peut en tirer, avec les qualités et les défauts qu’ils peuvent avoir ».

Gold FM

Retranscription Girondins4ever