• Non classé

Brunet : « On a un œil extérieur, impartial, bénévole »

Jean-Louis Triaud et Ultras

 

Florian Brunet est revenu sur la rencontre avec Nicolas de Tavernost en fin de dernier mercato. « Des promesses, il y en a eu peu. On était surtout dans le mercato à ce moment-là, Monsieur De Tavernost était assez fier d’avoir fait l’effort, il ne pensait sans doute pas que ça allait être aussi peu fructueux à court terme. Au niveau de l’organigramme du club, on essaye de participer à la réflexion. On a un œil extérieur, impartial, bénévole, et par cet œil on essaye d’aider à la réflexion le club. Concernant le Directeur Sportif, il y a un veto clair et net de Jean-Louis Triaud. Après, sur les choses que l’on a relevé sur le lien entre les équipes de jeunes, ce message doit sans doute passer. Quand on voit que le choix a été fait de prendre Ramé, c’est bien pour redonner du lien bordelais à travers le club […] Monsieur De Tavernost est quelqu’un d’une très grande classe, qui s’y connait énormément en football, qui est profondément amoureux des Girondins. C’est aussi un excellent communiquant. L’entrevue avait commencé par ‘le club appartient à ses supporters’. C’est une phrase que l’on a gravé dans le marbre et qu’on n’oubliera pas ».

 

Puis il explique que même si les Ultramarines sont proches des dirigeants club, cela ne les empêche pas d’œuvrer uniquement pour le bien du club. « On a des liens étroits avec la direction du club, ça va ne veut pas dire qu’on ne se frictionne pas, on est continuellement en train de se frictionner, mais il y a un respect mutuel et une confiance mutuelle […] On est chacun dans notre rôle. On se respecte, on s’aime beaucoup mais on défend chacun nos intérêts. En plus, on a un Président qui n’est pas un Président Actionnaire, il est bénévole et ce n’est pas son argent. Nicolas De Tavernost, on ne le voit qu’une fois par an ».

 

Retranscription Girondins4ever

100% supporters