• Non classé

Dugarry : « C’est Jean-Pierre Papin qui m’a acheté mon premier walkman »

Christophe Dugarry

 

Dans les Spécialistes hier soir, Christophe Dugarry revint sur ses premières sélections en équipe de France au travers d’anecdotes. « On est en équipe de France, on a porté le maillot une fois, mais ça ne veut rien dire. Ça n’a pas de signification, une carrière ce n’est pas ça, c’est beaucoup plus. En équipe de France, on n’y va pas pour faire un passage, on y va pour rester le plus longtemps possible […] Quand je suis arrivé, je n’avais pas de walkman à l’époque, c’est Jean-Pierre Papin qui m’a acheté mon premier walkman. J’étais un gamin, et il l’avait fait pour me faire plaisir. C’était le geste qui était sympa, je n’avais rien et je voulais écouter de la musique, je lui ai demandé de me le prêter, et il m’en avait acheté un ».

 

Il évoqua également l’échec de la Coupe du Monde 2002. « Après 1998 et 2000, en 2002 on avait moins de fraicheur, je pense qu’on s’est un peu perdu, mais tous. Ce n’est pas faire offense à Roger Lemerre, lui aussi s’est perdu après 2000. On a perdu Zizou, donc ça c’était 50%… On attendait la petite étincelle qui généralement se fait le premier match, et on prend un coup de massue sur la tête en perdant contre le Sénégal. On essaye de se rattraper sur le deuxième match et Thierry Henry se fait expulser, on fait 0-0… On attend le messie, Zizou, le dernier match, mais il joue avec un strap, il ne peut pas courir donc c’est impossible… On n’a jamais réussi à… On a aussi cru que les choses se feraient un peu tout seul. Et puis on a mal fait, on s’entrainait trop je me souviens, une très mauvaise préparation, un taux d’humidité extraordinaire… On faisait deux entrainements par jour, on était fatigué, Roger s’est vraiment beaucoup perdu… Tout a été raté, à tous les niveaux. On avait les trois meilleurs buteurs en activité dans les trois grands championnats, on n’a pas marqué un but, comme quoi… ».

 

Retranscription Girondins4ever