• Non classé

Espanol : « Faire ressentir que tout le monde est concerné, ce n’est pas du blabla »

Gregory Sertic

 

Rapidement mis dans le grand bain, Pierre Espanol décrit l’ambiance du premier entrainement et ce sur quoi il s’appuie pour faire avancer le groupe. « Il n’y avait pas de tension, pas plus que ça d’appréhension, un peu de stress bien sûr parce qu’on ne connait pas le groupe et on se demande toujours quand on est éducateur ou entraineur comment ce groupe va réagir à ce que l’on va proposer. De toute façon, il y a un retour. S’il n’est pas par la parole, il est par l’attitude, même si c’est un premier entrainement. Les contenus sont toujours très importants pour moi parce que le joueur, quel que soit son niveau, il ne doit pas s’ennuyer à l’entrainement. L’important est de faire ressentir que ce que l’on fait est utile, important, même si parfois cela peut être contraignant […] J’ai travaillé avec quelques entraineurs, j’en connais pas mal, et je crois qu’à ce niveau-là, humainement, il faut faire ressentir que tout le monde est concerné et que tout le monde est utile, ce n’est pas du blabla ».

 

Ainsi, l’on vit par exemple plusieurs joueurs participer cette semaine à une séance qui n’était pas prévue. « On a fait un entrainement avec cinq joueurs que j’ai fait revenir avec l’autorisation d’Ulrich. C’était des garçons, des jeunes comme Mauro Arambarri, il y avait Isaac Kiese Thelin, Robin Maulun, Greg Sertic et Thomas Touré. On a fait un travail un peu ludique mais dans le ludique il y a toujours une base de travail. Mais aussi un travail de sensibilité de pied et de perfectionnement technique parce que ça, on en a toujours besoin devant le but. Ça s’est excessivement bien passé autant dans l’investissement que dans l’atelier de travail, comme ça l’a été auparavant avec tout le groupe dans la semaine ».

Gold FM

Retranscription Girondins4ever