• Non classé

Huard : « On peut comprendre cette peur, la priorité d’Ulrich c’est d’arrêter l’hémorragie »

Gaetan Huard Ulrich Ramé

 

Gaëtan Huard, sur Gold FM, est revenu sur la rencontre entre Bordeaux et Bastia (1-1). Il constata un peu de peur en première période avant que l’équipe ne se libère.  « Je pense qu’on peut regretter la première mi-temps très timide, on a senti de la fébrilité dans l’équipe qui était plutôt dans le respect. On peut comprendre cette peur. La priorité d’Ulrich c’est d’arrêter l’hémorragie au niveau des buts, tu prends très souvent quatre buts à domicile et ce n’est pas possible. A partir du moment où tu prends plus de deux buts chez toi, au niveau des stats tu as peu de chances de gagner… Et nous, c’est trois-quatre… D’autant qu’en plus on a la problématique de revenir quand on est mené… Je pense qu’il y avait beaucoup de peur déjà sur le fait que c’est une confrontation de deux adversaires à un point d’écart qui jouent le maintien, avec l’importance et l’enjeu. Et aussi le fait que tu ratais tes entames de match… […] On a vu en tout cas des lignes très serrées avec très peu d’espace pour l’adversaire […] Le côté dommageable c’est cette perte de deux points parce qu’on a l’occasion de marquer, on prend encore un but dans les cinq dernières minutes, et trois minutes après… Je pense qu’Ounas fait une faute car il doit continuer et fermer, et il s’arrête complètement. Gajic n’y va pas ensuite, Danic est dans un fauteuil pour donner le ballon. Jérôme est lobé parce qu’il a tout le temps de donner un ballon comme il doit le donner ».

 

Quoi qu’il en soit, selon le consultant, « la première chose est l’urgence, c’est de capitaliser des points. Je le dis, on ne finira par septième, c’était l’objectif, même si mathématiquement c’est faisable, ce sera compliqué ».

 

Retranscription Girondins4ever