• Non classé

Fargeon : « Ils ont un maillot, un scapulaire, un club avec une histoire, une ville… »

Philippe Fargeon

 

Sur les ondes de Gold FM, Philippe Fargeon est revenu sur la fessée prise à Toulouse : « C’est ce qu’on disait, il faut faire attention de ne pas tomber dans cette lassitude et en roue libre, les points vont vite, surtout quand on ne les récupère pas. On prend encore un but au bout de cinq minutes… Tout est lâché, abandonné, j’ai l’impression que plus personne ne veut plus faire plaisir à ce club. Il y a une volonté avec des paroles, mais c’est la volonté exacte qui compte. C’est bien beau de dire qu’on veut encore jouer l’Europe en conférence de presse, mais il faut le montrer sur le terrain. Des fois, il vaut mieux se taire, c’est à la fin qu’on compte les points. C’est bien de le dire, mais il vaut mieux avoir la volonté sur le terrain »

 

Il s’est également exprimé sur le carton rouge de Lamine Sané :  « La règle n’est qu’au 1er juin… Peut-être qu’on n’est pas obligé d’attendre le premier juin aussi… D’ailleurs, sur la faute de Chantôme, il peut se passer la même chose… L’arbitre a pris une fois l’ancienne règle, et une fois la future ».

 

Enfin pour cette fin de saison, pour Fargeon « il n’y a pas de calculs à faire, chaque match est un match de Coupe aujourd’hui, il faut aller chercher ces quatre points qui nous manquent […] Qu’ils ne nous déçoivent pas, ils ont un maillot, un scapulaire, un club avec une histoire, une ville derrière. Ils n’ont même pas à réfléchir pour savoir s’ils doivent mettre le bleu de chauffe […] On ne peut pas se permettre de se dire ‘j’ai été dans l’équipe des Girondins qui est descendue en deuxième division sportivement ».

 

Retranscription Girondins4ever