• Non classé

Dugarry : « J’ai des infos, je connais ce club, je peux me permettre de m’exprimer »

triaud_dugarry_detavernost_1

 

Interrogé par L’Equipe, Christophe Dugarry assure qu’à Bordeaux, « Le budget n’est pas le problème, si on pense que c’est ça le souci, non, on fait fausse route », assurant que pour réussir en Ligue 1 il ne faut donc pas un énorme budget. « D’abord, ce que je dis n’est pas dirigé envers Jean-Louis Triaud et Nicolas de Tavernost. Je les respecte, les résultats sur l’ensemble de l’ère Triaud sont plutôt bons. Bordeaux lui doit une fière chandelle, comme à M6 aussi. Ce n’est pas un problème de personnes. Mais j’ai des infos, je connais ce club, je peux me permettre de m’exprimer. Les Girondins, c’est important pour moi. Je ne veux pas passer pour un donneur de leçons ou un mec qui a la science infuse. Mais plus rien ne se passe depuis 2010, et ça a l’air de convenir à tout le monde…. C’est triste. Personne ne sait où va le club, quand on joue la Ligue Europa on ne la joue jamais à fond… Ça me fait de la peine. A M6, il y a des objectifs précis d’audience, de chiffre d’affaires, non ? ».

 

A ce sujet, il ne sait d’ailleurs pas si l’éviction de Willy Sagnol est au final une bonne chose, et dérive sur la communication entre les différentes parties du club, pour en arriver au sujet du directeur sportif.  « L’avenir nous dire s’il est un bon entraineur ou pas. C’est un jeune technicien qui aurait dû être soutenu par un directeur sportif. Aujourd’hui, on demande à un entraineur de s’occuper de beaucoup trop de choses en dehors du terrain. Mais, à Bordeaux, il n’y a presque pas de cellule de recrutement ou alors pas de dialogue entre son responsable et les coaches, il n’y a pas de directeur sportif… Il y a 200 salariés au club mais qui a pris Arambarri et Malcom ? Qui peut me l’expliquer ? Je ne veux pas dire que ce sont de mauvais joueurs, je les connais peu, mais est-ce du court terme ou du moyen terme ? ».

 

L’Equipe