• Non classé

Les trois options de Dugarry pour sortir Bordeaux de l’eau

Christophe Dugarry

 

Christophe Dugarry n’en démord pas, « il n’y a plus de projet » à Bordeaux. Pour sortir de là, il ne voit que trois solutions. « Le nouveau stade, pour moi, ce n’est pas un projet. Pour moi, il n’y a que trois options. La première : on mise clairement sur la formation et l’actionnaire dit OK. Bordeaux reste un club où on peut travailler dans la sérénité, sur trois-quatre ans. Il n’y a jamais de portes cassées. Il y a énormément de choses à faire, par exemple la cellule de scouts spécialisée sur les jeunes dans toute la France. Pas du bricolage comme aujourd’hui. Deuxième option : M6 met 40 ou 50 millions d’euros pour retrouver une vraie ambition sportive à court terme, avec des joueurs confirmés. Enfin, troisième option : vendre le club. Il y a eu beaucoup de rumeurs. Que l’on ne nous fasse pas croire qu’il n’y a pas eu d’offres depuis quinze ans ! Ou alors c’est que M6 n’a pas vraiment envie de le lâcher… Bordeaux reste une belle marque avec, en plus, un beau stade. Le nom de la ville est connu mondialement ».

L’Equipe