• Non classé

Bauderon : « S’il avait eu son effectif au complet, peut-être qu’il aurait fait différemment »

Alain Bauderon

 

Sur GirondinsTV, Alain Bauderon s’est exprimé sur le départ de Willy Sagnol. « Ça semblait inéluctable mais je pensais que ça ne se ferait pas parce que ce n’est pas dans les habitudes du club. C’est vrai qu’on n’a que 38 points, qu’on peut dire que cela revient derrière et qu’il n’y a plus que cinq points… Mais je pense que ce groupe pouvait être en mesure de prendre les 4-5 points qui manquent pour être sûr d’être en Ligue 1. Après pour rêver plus, peut-être qu’il fallait un choc psychologique. Mais bon, ça a été fait c’est le choix des dirigeants, mais c’est vrai que ça m’a surpris. Je ne m’attendais pas à ça, je pensais que ça irait au bout […] Je suis d’accord sur le ‘on ne savait pas qui jouait’, même si on trouvait quand même chaque week-end quels joueurs composaient l’équipe. Mais dans l’embellie bordelaise (janvier, ndlr), tu as Carrasso, Plasil, Maurice-Belay, et Diabaté qui marque. C’est aussi ça le problème, il n’y a pas que le problème de changement d’équipe. C’est vrai que sur 88 compositions d’équipes, il y en a 86 différentes, que tous les observateurs disent qu’il a fait comme si il était sélectionneur et pas comme si il avait une équipe de club. A part que s’il avait eu son effectif au complet, peut-être qu’il aurait fait différemment. Il a quand même des circonstances atténuantes. Je ne dis pas qu’elles sont au-dessus de tout, mais quand tu perds toute ta colonne vertébrale toute une saison : Carrasso, Sertic, Pallois, Diabaté, puis Plasil, Chantôme… Vous vous rendez compte ? Faites ça au Paris Saint-Germain ! Est-ce qu’il avait d’autres moyens ? Je ne suis pas sûr ! Si, dire on n’a pas nos cadres, je ne change plus mon équipe, je reste avec Guilbert-Yambéré en défense centrale, j’installe Poko arrière droit, Contento à gauche, je mets mon Chantôme-Plasil-Vada, et Plasil se pète donc tu es obligé de réagir à ça… Rolan, un coup ça va un coup ça ne va pas, les deux qui arrivent Arambarri et Malcom… Je ne sais pas s’il avait les moyens de faire autre chose avec les joueurs qu’il avait… Sané dans la tête ça ne marchait pas… […] Chantôme et Triaud ont la bonne réflexion : s’ils ont viré Sagnol c’est qu’il y avait un problème collectif. Elle est là la réflexion, elle ne va pas plus loin ».

 

Retranscription Girondins4ever