• Non classé

Huard : « Sagnol a bousculé beaucoup trop de choses un peu trop rapidement »

Willy Sagnol

 

Gaëtan Huard a bien sûr pris connaissance du nouveau staff qui remplace celui de Willy Sagnol. Sur Gold FM, il a insisté sur sa priorité absolue. « Le rôle de l’entraineur aujourd’hui va être d’amener de la confiance et de la solidité. L’équipe a totalement perdu confiance […] La culture bordelaise a toujours été une culture de rigueur. Aujourd’hui, il n’y a plus de discipline et de rigueur ».

 

Puis il est revenu plus en détails sur ce choix fait par la direction bordelaise, expliquant avec clairvoyance que le problème de Willy Sagnol est peut-être d’avoir voulu aller trop vite face à une mentalité bordelaise difficile. « Le club, avec intelligence, a pris le produit maison par excellence. Il fait partie intégrante de la maison. Le bordelais est quelqu’un de conservateur, qui n’aime pas beaucoup être bouleversé et qu’il y ait beaucoup de changements, qui accepte mal qu’on vienne le bousculer. Peut-être que Willy Sagnol a bousculé beaucoup trop de choses un peu trop rapidement, parce qu’il voulait que ça aille très vite. Et la mentalité bordelaise n’est pas du tout comme ça. La mentalité bordelaise, il faut arriver à se l’inculquer, la prendre, l’accepter, faire avec… Mais ça prend du temps. On ne peut pas précipiter les choses, on n’est pas un tempérament méditerranéen, Bordeaux c’est très compliqué. En prenant Ulrich avec Matthieu Chalmé, Pierre Espanol et Éric Bédouet, c’est de l’expérience dans le Sud Ouest. Ce sont des gens, pas forcément du cru, mais qui sont là depuis un certain temps et ils ont appris cette culture et cette vie bordelaise. Ça fait partie aussi de la gestion de ce club et tu peux changer beaucoup de choses, mais avec parcimonie. Le bordelais est très conservateur ».

 

Plus précisément, il donna son avis sur le « Ramé entraineur ». « C’est quelqu’un d’expérience qui a sa lecture, une façon de voir les choses étant un ancien gardien qui est un peu différente parce qu’on est à un poste d’observateur, et en même temps un poste où on doit diriger, commander, voir le jeu, voir les choses qui vont et ne vont pas pour améliorer l’équipe… On est aussi un facteur énorme de confiance sur le groupe. Et c’est ce dont a besoin le groupe, qu’on lui redonne confiance. La qualité est là, il faut juste ce petit détonateur qui fait que le groupe se lâche et aille chercher vite ses points pour se maintenir ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever