• Non classé

Bribois : « Le problème, est-ce vraiment l’entraineur ? »

Bribois

 

Gilbert Bribois s’est lancé dans une analyse du mal bordelais depuis plusieurs années. Est-ce l’entraineur ? Pour lui rien de moins sûr. « Je pense que rien ne changera avec Ulrich Ramé. Le problème, est-ce vraiment l’entraineur ? Je ne le pense pas. Bon, Sagnol, effectivement, nous avait promis des grands trucs, la méthode Bayern, des innovations liées à son passage là-bas, que ça allait filer droit, les nouvelles méthodes… Il a donné le petit déj’ obligatoire et ça s’est vite arrêté… Ça n’a pas marché. C’est quand même dur pour Sagnol parce qu’il a un égo certain, donc il doit, là, encaisser ce qu’il se passe… Mais le vrai problème de ce club selon moi ce n’est pas forcément le club. Le problème c’est que déjà il y a un effectif très moyen, qu’il n’y a pas de projet… Un club qui est en vente mais on n’ose pas dire qu’il est en vente parce que le dire c’est un scandale, alors que l’on sait très bien qu’il y a des mandats qui circulent, des repreneurs potentiels qui se manifestent pas différents intermédiaires, que De Tavernost est à l’écoute de tout ce qui se fait ».

 

Il a par la suite fait le constat Jean-Louis Triaud, qui n’est pas très brillant selon lui. « On a un président ‘délégué’, Jean-Louis Triaud, qui n’a pas l’air très passionné par son club, dont on dit qu’il va bientôt arrêter parce qu’il commence à en avoir un peu marre, et ça s’entend à son ton d’ailleurs. Il a de l’humour, il est très intelligent, mais l’on sent bien qu’il est grave saoulé. Alors pourquoi s’étonner des résultats sportifs ensuite… Tu ajoutes à ça des supporters qui ne viennent plus dans un nouveau stade qui est pourtant magnifique ; tu as le tableau de Bordeaux. Je ne suis pas très optimiste pour ce club, ils vont lutter pour ne pas descendre et j’espère pour eux que ça marchera, pour Ulrich Ramé. Willy Sagnol en avait soit disant marre des anciens au club, et là, pam, on rappelle des anciens… Ramé, plus Chalmé… Pour moi, ça ne changera rien avec eux, le problème est à la tête. Il est temps que Nicolas de Tavernost définisse un cap clair, qu’il nous dise ce qu’il veut faire, garder ce club ou le vendre ».

 

Avant de lancer sa petite pique concernant le défense bordelaise. « Il y a bien sûr aussi la qualité des joueurs et notamment en défense il y a 2-3 mecs qui sont totalement flippants ».

 

Source RMC

Retranscription G4E