• Non classé

Fargeon : « Cette année, il a été entraineur comme il a été sélectionneur »

Philippe Fargeon

 

Lors du dernier match contre Toulouse, Willy Sagnol avait effectué encore cinq changements, Maxime Poundjé, Mauro Arambarri, André Poko, Malcom et Adam Ounas. Philippe Fargeon ne comprend pas les choix de l’ancien entraîneur bordelais :

 

« Je persiste et signe, depuis le début de l’année je le dis. A l’arrivée je pense qu’on je n’étais pas loin de la vérité… On a tellement changé de système qu’aujourd’hui on ne peut pas avoir un équilibre défensif avec des changements à tous les matches. Certes, il y a eu beaucoup de blessés… Mais là, pourquoi Rolan est remplaçant ? J’ai l’impression que Willy Sagnol cette année a été entraineur comme il a été sélectionneur d’une équipe nationale. On peut se permettre de faire des changements avec une équipe nationale, c’est une fois par mois, on va prendre les meilleurs joueurs à ce moment-là… Une équipe de club ça ne se gère pas comme ça, il doit y avoir une ossature, avec des joueurs au départ qui sont titulaires, ce qui permet à d’autres d’être motivés pour essayer de prendre leur place. Mais si vous êtes bon et que vous êtes remplaçant le match d’après, où est la motivation ? Où est la motivation d’un garçon qui veut finir meilleur buteur de son équipe et qui joue un match sur trois ? Je ne comprends pas. Je ne remets pas en cause l’entraineur en lui-même. Je remets en cause ce système qui ne fonctionnait pas avec Bordeaux parce qu’on n’a pas pléthore de joueurs avec énormément de compétences. Il faut partir avec une ossature, même si on peut perdre un match, mais il n’empêche qu’on ne sort pas toute une équipe quand on perd un match. On sort un joueur, ou on met un système défensif, comme avec un milieu récupérateur, etc. Combien de compositions d’équipe ont été différentes ? Donc au bout d’un moment, il ne faut pas s’étonner. Au départ, Willy Sagnol disait que nos joueurs étaient fatigués de jouer tous les trois jours, et qu’en n’étant plus que dans une seule compétition ça irait mieux… Ah bah oui on l’a vu, en en prenant quatre à Toulouse ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever