• Non classé

Triaud : « Donneur de leçons, parfois agressif, ceux qui savent tout »

Jean-Louis Triaud

 

Jean-Louis Triaud, sur Gold FM, a donné un petit cours aux supporters. Il rappela tout d’abord que « quand on est supporter on supporte, dans les mauvais comme dans les bons moments. C’est vrai qu’en ce moment les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, ni même à la hauteur du potentiel de cette équipe ». Il insista sur le fait que « si on avait, comme on aurait dû le faire, au minimum gagné Reims et Ajaccio à domicile, ça fait 5 points de différence et donc 43 points, et à ce moment-là on serait dans le peloton des gens qui prétendent au podium », expliquant ces mauvais résultats comme d’autres cette saison par un manque de « réussite, beaucoup d’absents, il y a des raisons qui permettent d’expliquer cette absence de réussite ».

 

Pour en revenir aux supporters, il se montre contre les sifflets du public, en particulier pendant le match. « Imaginez-vous au milieu de ce stade, à 20 ans, sifflé par 25-30000 personnes. C’est terrible. Si tu le maltraites un peu, ce type-là est moins bon. Si au lieu de le siffler on l’encourage, peut-être qu’il va se sentir mieux… On est tout de suite dans la sanction plutôt que dans l’encouragement. Moi je suis pour les encourager jusqu’au bout et quand ils perdent, ils rentrent avec les sifflets. Tu vois quand même des gars dans le stade, tu ne sais pas d’où ils viennent. Quand tu rates une passe, ça siffle. Dans le rugby, c’est plus sympa parce que c’est le quolibet. On te chambre, on ne t’insulte pas, on se moque de toi. Dans le football il y a un peu ce travers d’être donneur de leçons, parfois agressif, de ceux qui savent tout. On se moque souvent du café du commerce, mais les français ont un jugement sur tout, même quand ils ne connaissent pas ».

 

Retranscription Girondins4ever